jamendo creative commons

23 octobre 2008

Proche de l'Ohio...

Je me suis amusé à faire ce test: quel héros de film es-tu? Oui bon, faut vraiment avoir envie de perdre son temps...
Résultat:
Forest_GumpForest Gump!
Je sais pas comment je dois le prendre...

Pis finalement, en réfléchissant bien, le petit gars gentil, serviable, naïf... mouais...
Me manque la fortune!

"La vie c'est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber".
Ouais. Pis des fois les chocolats se périment, le bon goût sucré se transforme en amertume et toute la boîte est bonne à jeter.
Pourtant, on les trouvait bons ces chocolats, on aurait voulu tous les manger, mais il faut se faire une raison, faut pas se rendre malade. Ah mais là, je vois un petit bout à sauver, je vais me le garder bien au chaud (enfin, au frais parce que sinon il va fondre).

Vous comprenez rien à ce que je raconte? c'est normal. Ce billet à plus une utilité thérapeutique qu'autre chose.
Ouh là, mais il nous fait une petite déprime le kyungjin? Oui, non, peut-être, je sais pas...
Je n'ai pas l'habitude d'étaler ma vie sur ce blog, il n'a pas été créé pour ça, et rassurez vous je ne la prendrais pas.
Mais là j'ai des choses à sortir et je sais pas encore comment le faire. Alors dans l'urgence j'utilise ce moyen. C'est sans doute pas le meilleur, ni le plus intelligent, mais je ne sais pas qui lira ça et c'est ça qui me va.
Je réalise que je porte un masque en permanence, et que j'ai toujours eu plus de facilité à le tomber face à des inconnus ou presque, alors internet où on connait les gens sans les connaitre, pour ça c'est impeccable.

derrière le masque?

J'arrête là l'étalage et vais me chercher du vrai chocolat à bouffer en écoutant AC/DC à donf...

Voili voilou.

PS: pour ceux qui comprendraient pas le titre de ce billet


21 octobre 2008

Courant continu

Mardi 21 octobre, 13 heures et des patates, je rentre chez moi pour récupérer un truc que j'ai oublié (normal quoi >_<).
Et en passant devant la boîte aux lettres, je me dis:

AC/DC black ice

"Asse Desse" est de retour! Et avec un album de 15 titres, une heure de bon vieux rock, voilà de quoi redonner des envies de air guitar en duck walk!

Bon, je ferais pas une critique approfondie car j'en serais bien incapable et pas très objectif, et pis y en a qui font ça mieux que moi.
Mais en bref:
- des riffs toujours accrocheurs
- une rythmique imparable
- un Angus Young bien présent
- un Brian Johnson qui part dans des registres inhabituels
Tout ça donne, passez moi l'expression, un putain de bon album! Et il va tourner en boucle un moment dans la voiture...

Dans l'ensemble les morceaux sont de facture relativement "classique" par rapport à la discographie du groupe période Brian Johnson. Mais il y a quelques surprises, quelques pépites qui se détachent du reste de la production d'AC/DC, je pense notamment au très mélodique "Anything goes", au son de slide de "stormy may day" ou au somptueux "rock n roll dream".
A l'écoute, on oublie que ces gars là ont plus de 50 voire 60 ans et ça surprend presque de les voir aussi vieux sur les photos du livret.

AC/DC a encore du jus (ah ah...) et c'est un nectar!

Voili voilou.

14 octobre 2008

Mes p'tites BD IV

Attention nouveauté! Si si, j'vous jure, voici une planche réalisée ce week-end!

une commandeOui, bon, en fait c'est pas vraiment de moi.
Il s'agit d'une "commande" qu'on m'a faite. Le demandeur avait un petit scénario à illustrer. Si vous comprenez rien, vous inquiétez pas, c'est normal, la chose est à usage familial.
J'ai dessiné cette planche un peu à l'arrache donc graphiquement rien de terrible (tiens, Dieu a le bras court...).

Mais alors, si c'est incompréhensible et moche, pourquoi je publie ce truc me direz-vous? juste parce que j'aime bien mon idée de Dieu avec un portable Apple... Oui je sais, je suis un peu geek sur les bords.

Voili voilou.

10 octobre 2008

Mes p'tites BD, 3ème édition

Voici de nouvelles planches à vous mettre sous la dent (clic sur l'image):

impasse Impasse:
encore un truc vieux de 10 ans. En revoyant le dessin, je le trouve vraiment pas terrible, et pourtant j'avais eu l'impression de m'appliquer à l'époque. Mais c'est bourré de fautes. Seulement j'aime bien l'idée.

sans titreSans titre (non c'est pas le titre, ça veut dire qu'y en a pas :P)
Légèrement antérieure à la précédente, un graphisme période "j'essaie de faire un truc pas net pour faire croire que c'est spontané".
Hum, l'extériorisation d'un vieux fantasme d'ado? sans doute...

Voili voilou.

08 octobre 2008

Sous la pluie et sur les rotules

Dimanche 5 octobre a donc eu lieu le Vendée Roller Marathon aux Herbiers, avec un ciel alternant entre pluie, averses, et ondées, sur un circuit entre ville et campagne de 10 km.
Je dois avouer que je ne suis pas très fier de ça:

diplome VRM

Voui, voui, 1 heure et demi pour parcourir 30 km, une moyenne d'à peine 20 km/h, je baisse le casque sur les yeux et m'en vais en traînant les roues...

Bon, c'était ma première course depuis 2 ans. C'était aussi la première de ma vie sous et sur la flotte. Ceci dit l'eau ne m'a pas trop gêné. J'appréhendais beaucoup avant le départ, ayant peur de la glissade fatale. Mais finalement c'est pas si difficile de rouler sur le mouillé. Sans pneus pluie on peut moins bien pousser en ligne droite et faut y aller mollo en virage, mais ça handicape moins que je ne l'aurais pensé.

Ce qui m'a vraiment été préjudiciable, c'est le manque total d'entraînement avant la course et de gestion de l'effort pendant.
Comme d'habitude, je suis parti trop vite. Après avoir apprivoisé le comportement sur sol trempé, j'ai lâché les chevaux. Seulement y avait 10 km de trop à faire. j'ai vu la ligne d'arrivée pour la deuxième fois (20 km) au bout de 52 - 53 minutes.
C'est dans le début du troisième tour, aux alentours de 22 - 23 km, qu'une barre à mine grosse comme ça m'est tombé sur la gueule (c'est une image).

coup de barre

Jambes tétanisées, vertiges, je me suis presque demandé si j'allais pas devoir arrêter car voir la route zigzaguer alors qu'elle est droite n'est pas bon signe. D'un seul coup, mon seul objectif n'a plus été d'essayer de réaliser un temps correct pour moi, mais simplement de finir.
J'ai donc tout relâché, laisser reposer les guiboles dans les descentes, souffert dans les montées avec l'impression très désagréable de faire du sur place. A ce rythme, j'ai mis pas loin de 40 minutes pour faire les 10 km de ce dernier tour.

Je suis forcément déçu, à la fois par ma contre performance, mais surtout parce que je ne me suis pas fait plaisir sur cette course. Enfin si, je me suis fait plaisir dans les 2 premières boucles, prenant cette première expérience sous la pluie comme un défi, mais la dernière impression qui reste est celle de la fin et c'est pas la meilleure.

Voili voilou.

Article sur le site du Fox Roller Club d'Angoulême.


27 septembre 2008

Préparation pour les Herbiers 2008

affiche Vendée Roller Marathon 2008

Dimanche 5 octobre aura lieu le Vendée Roller Marathon aux Herbiers, dernière étape de la French Inline Cup, la coupe de France des marathons roller.
Comme d'habitude, il y aura également une course open, sur une distance de 30 km.
Ca fait longtemps que je n'ai pas fait de course, et comme ça me manque (oui, le roller est une drogue à accoutumance), j'ai décidé de faire celle-là. Le titre de ce billet est totalement ironique, puisque comme d'habitude j'y vais en touriste sans aucun entraînement.
D'ailleurs, je n'ai pas rechaussé mes 5 roues depuis... le Vendée Roller Marathon de 2006, soit 2 ans si vous comptez bien. Au passage, je serais sans doute le seul en 5x80, tout le monde étant passé depuis belle lurette au 4x100 voire 4x110 (pour les ignorants des choses du roller, le premier chiffre c'est le nombre de roues par patin, le deuxième c'est le diamètre de ces roues en mm). Mais vu l'utilisation que j'en fait, je vais pas investir dans du nouveau matos.
La seule préparation à laquelle je me sois livrée est de vérifier que je n'aurais pas trop mal au pied, suite à mon souci d'inflammation de tendon. J'ai donc fait au moins 50 m avec mes rollers de vitesse sur du graton, constaté que les vibrations risquaient de me faire souffrir, acheté une demi-semelle en gel pour mettre sous l'avant du pied, refait mes 50 m sur du graton pour voir la différence et constaté que ça devrait aller comme ça. Pour un peu plus de sureté je mettrais aussi des semelles sorbothane intégrales, et roule la galère (oui, je sais, une galère ne roule pas, mais si j'ai envie moi, hein, de la faire rouler...)
On verra donc le 5 octobre ce que ça donne, j'espère juste ne pas être totalement rouillé histoire d'approcher mon niveau de y a 2 ans.

Voili voilou.

PS: si y en a que ça intéresse, plein d'infos sur RollerEnLigne.com.

19 septembre 2008

Mes p'tites BD, 2ème

Je continue dans le déterrage de mes archives, avec deux "nouvelles" BD et un grand écart temporel.

hallucination

La première, intitulée "Hallucination" va bientôt avoir 12 ans d'âge.

hallucination

La deuxième, titrée "Eden", est ma dernière réalisation à ce jour (je ne désespère pas de m'y remettre un de ces quatre...) et date de 2003.

Cliquouillez sur les images pour accéder directement à ces BD.
Retrouvez toutes mes p'tites BD ici.

Voili voilou.

16 septembre 2008

Head banging

Moi aujourd'hui en voiture:

head banging

Tout ça à cause de lui:

Metallica Death Magnetic

Le dernier album de Metallica tout chaud que ma loute m'a gentillement offert :D.
C'est une version digipack (toujours pas compris pourquoi ça s'appelait comme ça), donc un emballage en carton. En plus, là ils ont travaillé le design en creusant la forme de cercueil à l'intérieur du livret. Ouais, bof.

Metallica Death Magnetic

Non seulement ça fait des gros trous dans les photos, mais y a aussi les textes des chansons imprimés dans ce livret, et du coup ils sont coupés, c'est ballot:

Metallica Death Magnetic

Donc, si vous voulez avoir le texte en intégralité, évitez si possible la version digipack, ou alors va falloir compléter vous-même ou alors chercher sur internet (rhôô pas bien!...)

Sinon, l'album est bien, mis à part que j'arrive pas à me faire à la voix de James Hetfield quand il chante "vraiment" comme au début de "the day that never comes" ou dans "the unforgiven III" (ce titre étant à mon avis le moins bon de l'album, trop mou...).
Mais sinon, bah c'est du bon vieux Metallica de derrière les fagots qui revient. Les moins enthousiastes diront que c'est du réchauffé, les fans les plus fervents diront que c'est un retour aux sources.
En tout cas c'est une bonne galette qui nettoie les cages à miel comme dirait l'autre. Moi je m'étais arrêté à l'album "Load" qui m'avait vraiment pas marqué. Celui-là a déjà eu le mérite de me laisser des trucs en tête à la première écoute.

L'album est en écoute intégrale sur le site officiel de Metallica (flash nécessaire).

Voili voilou.

12 septembre 2008

Mes p'tites BD

Il y a quelques années, je dessinais pas mal.
Le "pas mal" étant une appréciation quantitative, pour la qualité, c'est autre chose...
Enfin bref, je créais beaucoup de BD courtes, dont certaines ont été imprimées dans un fanzine auquel je participais.
Mais l'immense majorité de ces planches n'a jamais vu le jour autrement que depuis mon bureau.

Histoire de leur donner un semblant de vie et de les sortir de leurs classeurs avant qu'elles ne fassent le bonheur des champignons de moisissure, j'ai décidé de les publier ici.
Pis ça me permet d'alimenter ce blog sans trop me fouler ;).

Tout n'est pas forcément montrable, je ferais donc une sélection des dessins les moins pourris et / ou des idées qui me plaisaient bien. En parlant du dessin, le style varie d'une BD à l'autre en fonction des influences et des envies du moment.

Evidemment, ce ne sont que des vieux trucs, pour la plupart remontant au siècle dernier... la dernière que j'ai dessinée datant déjà de 2003... Oh purée ça nous rajeuni pas.

On ouvre donc le bal avec ces deux là:


Je mettrais une note à chaque nouvel ajout, et vous pourrez retrouver l'ensemble de mes BD en cliquant dans le menu à droite sur le lien qui ressemble à ça:
mes p

Voili voilou.

11 septembre 2008

La beauté intérieure de mes pieds

echo de mes pieds

Oui, bon là, faut le savoir que ce sont des pieds.
Donc, suite à ma douleur je suis allé faire une échographie du pied pour voir un peu ce qui se passe à l'intérieur.
Et bien il s'avère que c'est un tout petit os de rien du tout qu'on se demande même qu'est-ce qu'il fout là et à quoi il sert qui me pose problème. Cet os s'appelle un sésamoïde (parce qu'il a une forme de graine de sésame), on en a deux à chaque pied, situé sous l'articulation métatarso-phalangienne (c'est un mot qui m'a toujours amusé, métatarse).
Comme vous devez pas mieux comprendre que moi, je vous ai trouvé une image (source):
sesamoide
Ce sont les os numérotés 10.

Sur mes échographies, à gauche les sésamoïdes de mon pied gauche, normaux.
A droite ceux de mon pied droit, où on voit qu'il y en a un qui n'est pas du tout régulier. D'après les médecins, il a dû subir des traumatismes à répétition pour avoir cette gueule là. Grr, ça m'apprendra à faire des réceptions de saut foireuses...

En plus de ça, y un petit tendon qui passe à côté.

tendon

C'est un tendon fléchisseur, qui travaille quand on bouge le pouce du pied, le gros orteil (donc tout le temps quand on marche). Il est enflammé, sans doute parce qu'il frotte sur une surface rugueuse (celle de mon sésamoïde en vrac, vous suivez là?), et c'est ça qui fait mal.

Pour l'instant, les médecins ne m'ont rien préconisé de particulier, à part laisser reposer le tout, et peut-être voir pour utiliser une demi-semelle spéciale en silicone.

Bon, la bonne nouvelle c'est que je devrais pouvoir continuer à rouler.
La mauvaise, c'est que je sais pas ce que ça va donner en slalom avec les efforts particuliers sur les pieds que ça demande. Et surtout il va falloir que je m'abstienne sur les sauts, histoire de laisser cet os tranquille un moment. Ah ben zut de flûte, c'est une de mes pratiques préférée (sinon ma préférée) en roller.

Voili voilou.